partitions gratuites et libres de droits
 
/  

Lespartitions.info

Partitions gratuites et libres de droits




Partitions gratuites de Heinrich Scheidemann (c.1595-1663)

Voir les 4 partitions à télécharger - Lire la Biographie

Biographie

Heinrich Scheidemann (vers 1595 - 1663) fut un organiste et compositeur allemand. Il fut le plus fameux des organistes d'Allemagne du Nord pendant la première moitié du XVIIe siècle. Son influence fut très importante et, par ses élèves, le relie à Jean-Sébastien Bach.

Il naquit à Wörden dans le cuhé de Holstein. Son père était organiste à Wörden et à Hambourg et Heinrich en reçut probablement ses premières leçons. Il fut, comme de nombreux organistes d'Allemagne du nord de ce temps, élève de Sweelinck à Amsterdam de 1611 à 1614, et probablement l'un de ses préférés puisque Sweelinck lui dédia un motet vers la fin de cette période, avant qu'il ne retournât en Allemagne. A partir de 1629, et même peut-être auparavant, Scheidemann fut organiste de l'église Sainte-Catherine à Hambourg - donc titulaire du plus prestigieux instrument de la ville. Il resta en poste pendant plus de 30 années, jusqu'à sa mort survenue à Hambourg au début de 1663 pendant une épidémie de peste.

Musique et influence

Scheidemann fut renommé aussi bien en tant que compositeur qu'organiste, ce que démontre la large diffusion de ses œuvres. Il reste un plus grand nombre de compositions de Scheidemann que d'aucun autre compositeur de son époque en Allemagne. À la différence de ses confrères tels que Praetorius, Schütz, Scheidt, et Schein qui écrivirent dans la plupart des genres musicaux en usage, Scheidemann se consacra presque exclusivement à son instrument de prédilection. Il nous reste également quelques œuvres vocales et pièces pour le clavecin, mais leur nombre est largement surpassé par les pièces destinées à l'orgue, lesquelles comportent souvent plusieurs mouvements.

La contribution durable de Scheidemann au répertoire de l'orgue et à la musique baroque en général, est représentée par ses préludes de chorals qui revêtent trois formes principales :
arrangagement de choral avec cantus firmus, un ancien type de préludes de chorals,
arrangements monodiques imitant le style vocal (en soliste) de cette époque, adapté en solo pour l'orgue avec basse continue,
fantaisies de choral très élaborées, composition d'un style nouveau issu de la manière de Sweelinck et tirant parti des nouvelles possibilités techniques de l'orgue d'Allemagne septentrionale.

Outre ses arrangements de chorals, il composa des arrangements du Magnificat, comprenant plusieurs parties et organisés en cycles : technique musicale peu usitée qui ne reviendrait pas en lumière avant le XIXe siècle.

Un article sous licence GNU tiré de la wikipedia francophone.